Imaginons une situation que vous avez certainement vécue.

Un patron de pull vous a tapé dans l’oeil. Pour le réaliser, vous avez acheté une laine magnifique, pas celle conseillée par le patron mais de grosseur équivalente.

Bien entendu, vous faites un échantillon dans les règles de l’art: vous tricotez un carré d’au moins 10 – 12 cm de côté dans le point du modèle, bordé de point mousse, vous le lavez comme vous laverez votre pull, vous le mettez à sécher dans les mêmes conditions que votre pull.

La texture est parfaite, le point vous semble ni trop serré ni trop lâche. Il ne reste plus qu’à compter le nombre de mailles et de rangs pour 10 cm pour vous assurer que ça correspond à l’échantillon du modèle, et là… catastrophe! Les chiffres sont différents! Une ou deux mailles de plus ou de moins, et un nombre de rangs qui ne colle pas non plus.

Que faire? Lire la suite

Si vous n’avez pas encore de bonnet en jacquard pour cet hiver et que les grands froids sont déjà là, je vous propose un modèle facile à réaliser en une ou deux soirées.

C’est un bonnet qui se tricote dans une laine épaisse, avec un motif contrastant très simple inspiré du jacquard traditionnel norvégien. L’intérêt du jacquard, c’est qu’il donne de l’épaisseur et de la tenue au bonnet. Ce bonnet est particulièrement confortable car il tient bien à la tête sans avoir besoin de serrer tout en isolant parfaitement du froid.

J’ai tricoté une version adulte (50 cm de circonférence sans être étiré et 25 cm de haut) et enfant (38 cm de circonférence et 20 cm de haut), en suivant exactement les mêmes indications (nombre de mailles et de rangs) mais en utilisant des épaisseurs de fil et des aiguilles différentes. Lire la suite

Le talon de chaussette en rangs raccourcis, je vous en ai déjà donné la technique ici. Dans cet article, je vais vous montrer une petite variante pour qu’il puisse convenir à tous les types de pied, même ceux qui ne jurent que par les talons de type « heel flap ». Cette technique convient aux chaussettes tricotées de la pointe vers la jambe, ou « toe-up ».

Le talon en rangs raccourcis ressemble au talon des chaussettes du commerce. Il est très chouette visuellement, mais il a un petit défaut:  il ne tient pas compte suffisamment de l’augmentation du diamètre de certains pieds au niveau du cou-de-pied. Du coup, il a la fâcheuse tendance à glisser vers l’avant pour se retrouver sous la plante du pied. Lire la suite

mitaine en cotes

Ce sont des mitaines sans doigts et avec un pouce, qui se tricotent à partir du poignet comme les autres modèles présentés ici. Elles sont parfaitement identiques, chaque mitaine peut se porter indifféremment sur la main droite ou sur la main gauche.

Leur particularité vient du point, dont je n’ai trouvé le nom nulle part. On connait les côtes mousse qui alternent des bandes de jersey endroit et de point mousse. Ici on alterne des bandes de 2 mailles de jersey endroit avec des bandes de 2 mailles de point de godron sur 2 rangs, ce point sera donc nommé le point de côtes godron 2/2. Lire la suite

Nombreux sont les modèles de bonnets à torsades. Celui-là est plus long que la plupart des modèles courants et se porte avec la pointe repliée sur le côté ou derrière, terminée par un pompon, petite touche obligatoire de mignonitude.

Très vite tricoté, il se commence par une bordure en côtes 2/2 suivies de torsades qui s’affinent et raccourcissent au fur et à mesure qu’on approche de la pointe. Lire la suite