Voici un tuto pour apprendre à tricoter une écharpe classique, qui convient à tout le monde.
tricoter une echarpe

Cet hiver, j’en ai tricoté des tas, chacun ayant choisi sa couleur préférée chez Phildar. Cette écharpe peut s’associer au bonnet assorti.

Pour la qualité, j’ai choisi une valeur sûre, la Partner 3,5 ou la Partner 6.

Le point de fausses côtes anglaises permet d’obtenir un ouvrage bien épais, souple et élastique, et surtout réversible. Il nécessite un nombre de mailles multiple de 4, +3. Lire la suite

tricoter un bonnet en cotonCe bonnet a été réalisé sur commande suite à la demande d’un adepte inconditionnel du bonnet, prêt à en porter hiver comme été.

Pourquoi pas?

C’est donc un bonnet d’été pour homme, d’où le choix de la matière. Evidemment, il peut être tricoté en laine pour l’hiver.

J’ai d’abord commencé en fausses côtes anglaises, mon point favori pour les bonnets de laine. Mais le coton ne s’y prêtait pas très bien, car le rendu manquait d’élasticité. Donc j’ai tout détricoté.

Voici les explications, finalement: Lire la suite

tricoter un bonnet

♦ laine Phildar Partner 3,5 : 1 pelote
 aiguilles2,5 et 3
♦ point : fausses côtes anglaises à ma façon (il existe des tas de fausses côtes anglaises)

Ce bonnet se tricote rapidement (moins d’une semaine à raison d’une heure ou deux par jour).

Il est très doux, ce qui est une qualité indispensable pour un bonnet. Si vous choisissez une laine différente, il vous faut veiller à privilégier la douceur. Certaines laines sont trompeuses: lorsqu’on palpe la pelote, on a l’impression que la laine est douce, alors qu’une fois tricotée le bonnet grattera le cuir chevelu. Rédhibitoire.

La laine est assez fine, pour un rendu artisanal mais sans plus.

Le point de fausses côtes anglaises est élastique, le bonnet tient bien à la tête sans serrer. Lire la suite