snood-en-cotes-anglaises
Le point de côtes anglaises, ou « brioche stitch », est un point très élastique qui donne au tricot une texture épaisse et moelleuse. Les qualités idéales pour un bon gros snood.

Le point est réversible, avec une petite particularité lorsqu’on le tricote avec deux laines différentes. Sur une face, l’une des couleur va constituer à elle seule les alignements de mailles doubles endroit, l’autre couleur se retrouvera dans les chevrons du fond. Sur l’autre face, les couleurs seront inversées.

Cette propriété ouvre la voie à toutes les fantaisies possibles.

 

Voyons comment réaliser ce snood en côtes anglaises bicolore de 80 – 100 cm de circonférence et 30 cm de haut (les dimensions vont varier après avoir été porté, car il est particulièrement extensible).

Le matériel nécessaire

La laine

J’ai utilisé deux laines de qualités différentes, de la marque Katia.

Azteca dans des tons de jaune, marron, orangé, et même un peu de bleu (1 pelote = 100g = 180m)

City dans trois tons de gris (gris clair, gris moyen, gris foncé) (1 pelote = 100g = 220m)

J’adore les couleurs de ce type de fil, mais je ne suis pas très fan des rayures irrégulières des ouvrages tricotés avec. Au lieu de tricoter la pelote telle quelle, il m’arrive souvent de réorganiser les couleurs de manière à obtenir un dégradé beaucoup plus progressif. Pour cela, je coupe la laine à chaque changement de couleur, et je me retrouve avec plein de petits pelotons que je classe par couleur. Je les assemble ensuite dans l’ordre choisi, avec une technique sans noeud qui rend la transition très peu perceptible.

Pour un snood, j’avais besoin de 200 g de laine. J’aurais donc pu me contenter d’une pelote d’Azteca et d’une pelote de City. Mais pour pouvoir obtenir une longueur de fil suffisante dans les tons saturés de jaune et dans les tons de gris foncé, j’ai utilisé 2 pelotes de chaque… et j’ai tricoté un second snood dans les tons pastels avec ce qui restait.

Voici donc ce que j’ai obtenu suite au « massacre » de ces 4 malheureuses pelotes:

laine katia city

Evidemment, vous avez tout à fait le droit de respecter les pelotes d’origine si cette étape vous fait trop mal…

Les aiguilles

Aiguilles circulaires n°5, sur un câble de 60 ou 80 cm. Pour un snood en côtes anglaises, il ne faut pas hésiter à utiliser un diamètre d’aiguille légèrement supérieur à celui préconisé sur la pelote, pour avoir un tricot bien souple.

Petite astuce: Lorsqu’on tricote en rond, donc toujours dans le même sens, il est très confortable d’avoir une aiguille de la bonne taille (ici n°5) dans la main droite, et une autre plus fine dans la main gauche. Les mailles serrent moins l’aiguille gauche, et on tricote avec plus de fluidité.

Vous aurez également besoin d’un peu de vieille laine moche et d’un crochet n°5 ou 6 (pour le montage), et d’un marqueur.

La réalisation

Montage et premier rangs en point mousse

Pour le montage provisoire, j’ai réalisé avec la laine moche une chainette de 110 mailles environ, sur laquelle j’ai relevé 100 mailles avec le fil gris (= fil A).

montage sur chainette

Arrivée au bout des 100 mailles, j’ai gardé mon aiguille droite dans la main droite, j’ai fait un cercle avec le câble mais au lieu de fermer le cercle, j’ai pris un fil jaune (= fil B) que j’ai tricoté à l’envers sur le premier rang gris, en commençant par les mailles du début.

rang 2

 

À la fin de ce premier rang, j’ai fermé le cercle et j’ai tricoté un rang endroit avec le fil gris. En continuant comme ça, on se retrouve avec un point mousse bicolore tricoté en rond, où les rangs endroit sont gris (A) et les rangs envers jaunes (B).

Au changement de fils, il ne faut pas les torsader, simplement laisser en attente le fil qui vient d’être tricoté et reprendre celui qui attend.

Point de côtes anglaises

Au bout de 6 rangs de point mousse, on démarre les côtes anglaises bicolores comme expliqué dans l’article précédent (voir la vidéo sur les côtes anglaises).

Point mousse et rabattage des mailles

Après avoir tricoté 25 cm environ de côtes anglaises, on reprend 6 rangs de point mousse bicolore, et on rabat très souplement.

Il ne reste plus qu’à récupérer les mailles du rang de montage en défaisant progressivement la chainette, et rabattre souplement les mailles récupérées avec le bout de fil jaune (fil B) sur lequel on « greffe » une longueur supplémentaire. Une autre solution est de prévoir la longueur nécessaire de fil au tout début, au moment de commencer à tricoter le fil B.

Le résultat en photos

Un tour:


Ou deux tours:

Et pourquoi pas en cache-coeur?

cache-coeur tricot

Et enfin la version dans les tons plus clairs (le snood tricoté avec les « restes »):

snood clair

31 réponses
  1. aeryne
    aeryne dit :

    Bonsoir Véronique ,
    beau travail une nouvelle fois , tu ne risques pas d’avoir froid à ton cou .
    Merci pour les explications et la vidéo
    bonne soirée

    Répondre
  2. Agnès
    Agnès dit :

    Magnifique !
    Quel résultat !
    Allez, je m’y mets aujourd’hui … Ben oui je n’ai que 19 ouvrages en cours et du coup , ce snood, j’en ai absolument besoin pour faire des cadeaux d’anniversaire pour la semaine prochaine!!!
    Merci Véronique, c’est adorable!
    Agnès.

    Répondre
  3. DUVAL MARIE THERESE
    DUVAL MARIE THERESE dit :

    Bravo ! quelle idée géniale de faire cet ouvrage version réversible ! Je vais m’en faire un mais avant de me lancer, j’aimerai BEAUCOUP voir comment tu t’y prends pour démarrer. Je ne comprends pas l’intérêt de démarrer avec une chainette… ne serait-il pas plus simple de commencer sur les aiguilles circulaires ?
    Si une vidéo existe, où puis-je trouver un lien qui permet de la visualiser ?

    D’avance, merci beaucoup.

    Répondre
    • Véro
      Véro dit :

      L’intérêt est de pouvoir revenir sur les mailles de montage et les rabattre exactement de la même façon sur les deux bords. Comme cela, on a la même finition, le même serrage, en haut et en bas.
      Evidemment, rien n’empêche de faire un montage plus classique.
      Comme je suis en train d’en faire un 3ème (avec le gris moyen qui reste de la City et une autre pelote Azteca), je vais tourner une vidéo pour montrer un peu mieux comment procéder.

      Répondre
  4. Mandrillon
    Mandrillon dit :

    Bonjour,

    J’ai suivi vos explications avec beaucoup d’intérêt, mais je ne comprends pas comment en tricotant en rond, on peut tricoter avec une aiguille plus petite à gauche, étant donné que quand on a tricoté toutes les mailles de l’aiguille gauche, cette aiguille est ensuite à droite.

    Ou alors, il y a une chose que je n’ai pas comprise ?

    Merci de vos vidéos suivies avec plaisir,

    Bien cordialement,

    J M

    Répondre
    • Véro
      Véro dit :

      Justement! Lorsqu’on tricote en rond, on ne lâche jamais ses aiguilles, la grosse reste dans la main droite et la petite dans la main gauche.
      Un rang = un tour, à la fin de chaque tour on ne tourne pas, mais on enchaine avec le tour suivant sans changer de sens, donc on ne change pas les aiguilles de main.

      Répondre
      • Joëlle
        Joëlle dit :

        Bonjour,

        Je ne comprends toujours pas, je viens de vérifier avec mon ouvrage en cours, une paire de chaussettes, en rond et en magic loop, la moitié des mailles sur une aiguille et l’autre moitié sur l’autre aiguille, donc il faut forcément faire passer l’aiguille de la main gauche à la main droite. Mais en réfléchissant, je pense que si je ne tricote pas en magic loop mais plutôt avec un câble adapté au diamètre du tricot, et en montant sur le câble 2 aiguilles de grosseur différente, cela devient possible.
        Merci, j’ai compris quelque chose ce matin.
        Bonne journée,
        Joëlle

        Répondre
  5. Danypop
    Danypop dit :

    Bonjour Véro

    Merci beaucoup pour ces explications de tricotage d’un snood bicolore en côtés anglaises. C’est génial et très beau.
    Ca donne envie de s’y mettre, je pense que je ne vais pas tarder!!
    Bisous
    Danypop

    Répondre
  6. Tassadit
    Tassadit dit :

    Bonsoir Véronique

    Ton snood est superbe et tes explications très claires comme toujours, ça me donne envie d’en faire un moi aussi. Et merci pour l’astuce des aiguilles, je ne connaissais pas.

    Bonne soirée !

    Répondre
    • auxine
      auxine dit :

      Bonjour Tassadit. mon projet de snood bicolore étant resté au point mort suite à incompréhension de l' »astuce des aiguilles », pourriez-vous, si vous passez par là, reformuler la façon de faire, ou orienter vers une video ou tuto qui montre cette technique ?…ça serait sympa, alors merci d’avance (et meilleurs voeux ! )

      Répondre
  7. auxine
    auxine dit :

    Bonjour Je ne comprends pas non plus où se trouve la vidéo mentionnée ;-( est-ce celle de la Fausse cote anglaise dont le lien est en bas de la page?) J’espèrais la trouver car, comme d’autres (débutantes) je ne comprends pas ce que signifie tricoter simultanément avec une aiguille circulaire ET avec 2 aiguilles de tailles différentes..ça doit pas etre compliqué…une image suffirait
    merci de votre réponse si vous avez le temps

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.