Les mollets costauds sont un défi pour les tricoteuses de chaussettes. En effet, on a beau soigner la bordure de côtes, si le rabattage lui-même ne se détend pas suffisamment, le haut de la chaussette forme une ligne de constriction désagréable. Je parle évidemment du cas de la chaussette tricotée de bas en haut, ou toe up.

Après plusieurs tests, je pense avoir trouvé la technique de rabattage la plus extensible et élastique qui soit, que les anglo-saxons appellent Jeny’s Surprisingly Stretchy Bind Off. Le résultat n’est pas le plus joli, rien a voir avec un rabattage invisible ou un rabattage tubulaire, ou même avec le rabattage à l’Islandaise dont j’aime particulièrement le rendu. Mais côté fonctionnel, c’est le top. Les chaussettes ne serrent pas, elles s’enfilent sans problème, et elles ne glissent pas non plus (mais pour cela, c’est la hauteur et l’élasticité de la bordure de côtes qui est importante). C’est aussi une technique parfaite pour rabattre les grandes longueurs de châles qui ont besoin d’être bien étirés au blocage.

Il s’agit d’une variante du rabattage classique, où un jeté est ajouté avant de tricoter la maille sur laquelle on va rabattre la précédente, ce qui donne plus de longueur au fil de rabattage, d’où l’extensibilité.

La technique en photos

Pour réaliser ce rabattage sur des côtes 2:2 en circulaire, les mailles endroits sont tricotées à l’endroit et les mailles envers à l’envers, et le sens du jeté est différent selon que la maille qui suit est une maille endroit ou une maille envers:

1 La maille suivante est une maille endroit => Enrouler le fil dans le sens des aiguilles d’une montre (si on se place face à la pointe de l’aiguille) autour de l’aiguille . C’est ce qu’on appelle un jeté à l’envers (= jeté long), par rapport au jeté conventionnel (= jeté court) qui concerne une plus faible longueur de fil.

 

2 Tricoter la maille qui suit à l’endroit

 

3 Passer le jeté par-dessus la maille tricotée sur sa gauche

4 Passer la maille de droite par-dessus la maille de gauche

ce qui donne:

5 La maille suivante est une maille envers => Enrouler le fil dans le sens inverse des aiguilles d’une montre autour de l’aiguille.

6 Tricoter la maille suivante à l’envers

7 Passer le jeté par-dessus la maille tricotée sur sa gauche

7 Passer la maille de droite par-dessus la maille de gauche

La technique en vidéo

J’ai fait un petit test comparatif entre le rabattage classique et le JSSBO, en rabattant les deux chaussettes d’une même paire de deux manières différentes (rendez-vous directement à 1:25 si vous ne voulez pas voir le rabattage classique).

26 réponses
    • gertrude tremblay
      gertrude tremblay dit :

      Je tricote la jambe de mes chaussettes ou de mes bas en côtes une end. une env. Le bas est un peu moins souple mais il reste en place. Bonne journée

      Répondre
  1. marie-Hélène
    marie-Hélène dit :

    merci beaucoup! j’adore vos explications et avec vos  »tuto », j’ai réalisé mes premiers bas et depuis, ça n’arrête plus 😉 après 25 années en arrêt tricot, j’ai repris avec vous et vos chaussettes rouges… je ferme mes bas avec cette méthode aussi et ça fonctionne très bien.

    Répondre
  2. fanny
    fanny dit :

    c’est ce que j’utilise aussi, et moi aussi n’ai pas de jambes très fines….et je peux confirmer, c’est top! je ne fais plus que comme ça! les cotes torses d’abord, puis je prends des aig 1/2 taille plus grande pour rabattre selon cette méthode! nickel rien à dire! testé et approuvé par toute la famille!

    Répondre
  3. mamytartine
    mamytartine dit :

    Bonjour,
    bonne méthode, en effet, merci!
    Je voulais vous signaler qu’il semble y avoir un  » virus » dans la dernière newsletter, particulièrement dans le lien vers le Jenny’s surprisingly……
    Mon anti-virus l’a bloqué et j’ai dû faire tout un  » circuit » pour arriver à le lire sans désactiver l’anti-virus.
    C’est la toute première fois que cela arrive depuis que je lis vos news. Le souci est dans le lien….

    Répondre
    • Véro
      Véro dit :

      Merci de m’avoir prévenue de ce problème! Ce site est un peu ancien et certains liens ne s’affichaient pas en tant que liens sécurisés (https plutôt que http), et étaient donc signalés par certaines plateformes comme potentiellement dangereux. Suite à votre remarque, j’ai remonté mes manches pour plonger dans le code et passer en revue tous les liens et les mettre en mode sécurisé. Tout devrait donc fonctionner maintenant!

      Répondre
  4. cochet marie-anne
    cochet marie-anne dit :

    merci Véronique. je déteste les jolies mains manucurées des tutos. vive les mains de travailleuses qui ne perdent pas de temps en se faire jolies. elles me rappellent les mains de ma mère.

    Répondre
  5. Nicole
    Nicole dit :

    Merci beaucoup ,je suis rendu la ,je fait des bas à l’année ,et des fois ont me dit que c’est trop étroit à la cheville,alors je commence aujourd’hui et je vais vous écrire pour vous ,dire si j’ai aimé.

    Répondre
  6. Dominique
    Dominique dit :

    Wowwww !
    Merci de ce partage … tes mains sont ton outil de travail … et en sont aussi le reflet…. tu ne sembles pas chômer…. moi je ne préoccupe pas de ça…. j’ai les mains semblables et on s’en fou… ta générosité et ton ardeur ds ta passion nous gâte et nous permet de découvrir des trucs super extra !
    Encore merci !

    Répondre
  7. guichemerre
    guichemerre dit :

    Tu ne dois pas avoir honte de tes mains se n’est pas un désarroi, elles sont comme elles sont les miennes non plus ne sont pas belles, mais du moment qu’elles savent travailler c’est du bonheur. Si quelqu’un pense autre chose laisse le penser tu as n’a rien affaire. Quand à la finition de tes chaussettes moi les rangs 4,3,2,1 de la fin je les tricotent en mettant un élastique invisible

    Répondre
  8. LORQUIN
    LORQUIN dit :

    Merci pour ce partage ! C’est ma fille et mon mari qui vont être heureux !
    Vous avez de belles mains, qui racontent votre vie et ne friment pas. Des mains qui donnent confiance.
    Amicalement,

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *