Le talon de chaussette en rangs raccourcis, je vous en ai déjà donné la technique ici. Dans cet article, je vais vous montrer une petite variante pour qu’il puisse convenir à tous les types de pied, même ceux qui ne jurent que par les talons de type « heel flap ». Cette technique convient aux chaussettes tricotées de la pointe vers la jambe, ou « toe-up ».

Le talon en rangs raccourcis ressemble au talon des chaussettes du commerce. Il est très chouette visuellement, mais il a un petit défaut:  il ne tient pas compte suffisamment de l’augmentation du diamètre de certains pieds au niveau du cou-de-pied. Du coup, il a la fâcheuse tendance à glisser vers l’avant pour se retrouver sous la plante du pied. Lire la suite

point de risotto

En quête d’un nouveau point à intégrer à de futurs accessoires, j’ai récemment testé le point de risotto. Point élastique mais peu extensible, ce point texturé forme un tissu peu déformable, de bonne tenue, et une face arrière intéressante: Lire la suite

Les mollets costauds sont un défi pour les tricoteuses de chaussettes. En effet, on a beau soigner la bordure de côtes, si le rabattage lui-même ne se détend pas suffisamment, le haut de la chaussette forme une ligne de constriction désagréable. Je parle évidemment du cas de la chaussette tricotée de bas en haut, ou toe up. Lire la suite

mitaine en cotes

Ce sont des mitaines sans doigts et avec un pouce, qui se tricotent à partir du poignet comme les autres modèles présentés ici. Elles sont parfaitement identiques, chaque mitaine peut se porter indifféremment sur la main droite ou sur la main gauche.

Leur particularité vient du point, dont je n’ai trouvé le nom nulle part. On connait les côtes mousse qui alternent des bandes de jersey endroit et de point mousse. Ici on alterne des bandes de 2 mailles de jersey endroit avec des bandes de 2 mailles de point de godron sur 2 rangs, ce point sera donc nommé le point de côtes godron 2/2. Lire la suite

Nombreux sont les modèles de bonnets à torsades. Celui-là est plus long que la plupart des modèles courants et se porte avec la pointe repliée sur le côté ou derrière, terminée par un pompon, petite touche obligatoire de mignonitude.

Très vite tricoté, il se commence par une bordure en côtes 2/2 suivies de torsades qui s’affinent et raccourcissent au fur et à mesure qu’on approche de la pointe. Lire la suite