Comment faire?

Tricoter en côtes 1/1, ce n’est pas bien compliqué, à partir du moment où vous savez tricoter des mailles à l’endroit et des mailles à l’envers.

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers, une maille à l’endroit, une maille à l’envers… et sur le rang suivant, on tricote les mailles comme elle se présentent, de manière à obtenir des rangées verticales de « chaînettes » parallèles.

tricoter cotes

Ce n’est pas plus compliqué que ça. Avec la vidéo (à la fin de cet article), ce sera enfantin.

Quand vous savez faire les côtes 1/1, vous pouvez faire aussi les côtes 2/2, 3/3, 2/4… Les possibilités sont infinies, en théorie. En pratique, les côtes 23/23, c’est peu rencontré, mais pourquoi pas.

Par rapport au jersey ou au point mousse, que l’on peut faire tout en lisant un bon bouquin, tricoter en côtes demande un peu d’attention. Mais le mouvement devient vite automatique.

Quelles sont les propriétés de ce point?

C’est un point élastique dans le sens de la largeur. Lorsqu’on étire l’ouvrage, il se détend, mais reprend sa forme initiale dès qu’on relâche.

Relâché, il ressemble à du jersey, avec plus d’épaisseur.

Quand l’utiliser?

Classiquement, c’est le point utilisé pour les bordures: les poignets, le bas d’un pull, le col. Bien que sur les modèles de pulls féminins modernes on ne tienne plus vraiment à avoir des bordures resserrées. Par contre, cela reste valable sur la plupart des pulls pour hommes.

Les côtes peuvent être utilisées comme point unique pour réaliser des pulls « chaussettes », qui mettent en valeur la silhouette, grâce à leurs propriétés élastiques et l’effet de rayures verticales. Attention de bien prendre ses mesures pour éviter l’effet boudiné.

Elles conviennent parfaitement pour réaliser écharpes, bonnets, mitaines, chaussettes…

Avant de vous lancer dans l’improvisation d’un ouvrage tout en côtes, il est impératif de ne pas zapper l’étape « échantillon ».

Les indications de nombres de mailles pour 10 cm présents sur les bandes papier qui cerclent les pelotes sont valables pour un point de jersey.

Pour déterminer le nombre de mailles nécessaires, il faut compter les mailles de l’échantillon après l’avoir légèrement tendu, comme il devra l’être sur la personne, de manière à tenir compte également du degré de serrage souhaité.

5 réponses
  1. clénet
    clénet dit :

    bjr, j’ai les explication pour faire un béret en point mousse et je voudrais le faire en cotes 1×1 , dois je changer le nombre de mailles? merci ( si qq à un modèle pour béret en cote 1×1 ,aiguille 7 ..je suis preneuse) ..merci

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] en rond en côtes 1/1 (attention de ne pas […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.